Publié le 14 Avril 2013

Décidément, la recette de la tarte au citron meringuée n'aura jamais autant subi d'updates !

 

Cette fois, après la nouvelle meringue, je me suis attaquée à un nouveau "conditionnement" !! Afin d'en apporter aux collègues tout en évitant la désagréable étape du partage en 16 parts, j'ai préféré faire de petites tartelettes du type "bouchées". J'ai ajouté les astuces directement dans la recette de la tarte au citron.

 

Une chose est sûre, le goût reste intact et elles étaient trop mimi :-) J'espère que vous trouverez vous aussi l'occasion de les essayer.

Rédigé par La Carotte

Publié dans #Infos

Publié le 14 Avril 2013

Cette tarte me vient tout droit de la Floride (par "air mail" !!) où l'un de mes collègues est parti en vacances d'été. Lors de sa visite des keys, îles très célébres, il a eu l'occasion de découvrir une tarte au citron vert de là bas, la Key Lime pie, et il a été conquis. Du coup, lorsqu'il est tombé sur la recette en carte postale, il n'a pas pu s'empêcher de me l'envoyer, me sachant férue de patisseries !! et moi, je n'ai pas pu m'empêcher de la réaliser !! et quel délice, je ne regrette pas :-)

 

Cette tarte étant devenue l'un de mes classiques, je me suis lancée dans une version mini tartelettes (trop mignonnes !!) qui se mangent en une bouchée... Ce que je peux dire, c'est qu'elles sont bien plus pratiques et présentables pour un buffet ou pour un groupe de personnes mais elles restent tout de même un peu plus longues à préparer. A vous de choisir quelle version est la plus appropriée en fonction de l'occasion :-)

 

key_lime_pie.jpg mini tartelettes citron meringuées


Ingrédients pour un moule à tarte (~24 cm) ou 40 mini tartelettes

Pâte sablée
- 200 g de farine
- 70 g de sucre glace
- 100 g de beurre
- 1 oeuf

Crème au citron vert
- 4 jaunes d'oeuf
- 397 g de lait concentré sucré (1 boite)
- 85 ml de jus de citrons verts (soit 2-3 citrons verts)

Meringue (fondante mais qui se rétracte)
- 3 blancs d'oeufs
- 100 g de sucre glace

Meringue bis (plus ferme, plus présentable !)
- 2 blancs d'oeufs
- 100g de sucre semoule
- 1/2 cuillère à café de levure  


Préchauffer le four à 210°C.

Etape 1 : préparation de la pâte sablée

Dans un saladier, mélanger la farine et le sucre glace. Sabler le mélange avec le beurre ramolli. Une fois bien sablé, ajouter l'oeuf. Selon le calibre de l'oeuf, il est possible qu'il faille ajouter un peu de farine pour obtenir une pâte bien souple et non collante (moi c'est le cas pour un oeuf calibre moyen). Si possible, laisser la pâte reposer au réfrigérateur pendant 1/4 heure afin qu'elle soit plus facile à étaler ensuite.

Version tarte : Etaler la pâte sur un papier sulfurisé et disposer la dans le moule à tarte. Piquer afin qu'elle ne gonfle pas et cuire à blanc pendant 12 min (à 210°C).

 

Version mini-tartelettes : Prendre une petite boule de pâte (1/40ème de la pâte), l'étaler finement (je le fais directement dans ma paume de main) et foncer une des empreintes d'un moule à mini tartelettes en silicone (pour ma part, 20 empreintes de 4 cm de diamètre et 1,5 cm de haut). Le papier sulfurisé est inutile si vous utilisez bien un moule en silicone, les coupelles de pâte se décolleront toutes seules une fois cuites. Piquer afin que la pâte ne gonfle pas et cuire à blanc pendant 6 min (à 210°C). Cette étape est celle qui requiert le plus de temps pour la version mini-tartelettes mais on finit par prendre le coup de main ! L'important est d'avoir une pâte assez épaisse pour ne pas qu'elle se déchire mais pas trop pour qu'il y ait assez de profondeur pour la crème de citron ! 

 

Baisser le four à 180°C à la fin de la cuisson à blanc.

Etape 2 : préparation de la crème au citron vert

Dans un saladier, fouetter les jaunes d'oeufs avec le lait concentré sucré. Ajouter le jus de citron vert, bien mélanger. Vous pouvez ajouter le zeste des citrons mais ceci dépend de chacun (dans mon cas, j'en ajoute une petite quantité).

Version tarte : Verser la crème sur la pâte sablée précuite à blanc et enfourner 10 min (à 180°C).

 

Version mini-tartelettes : Verser la crème dans les coupelles de pâte précuites à blanc et enfourner 8 min (à 180°C).

 

Laisser la tarte refroidir à l'air libre puis la mettre au réfrigérateur.

Etape 3 : réalisation de la meringue (version tarte uniquement)

Avantages de cette meringue : fondante et rapide à faire
Inconvénients : peu présentable car elle se rétracte (ou alors il faut la faire juste avant de servir)

Monter les blancs en neige en incorporant petit à petit le sucre glace. Fouetter quelques minutes pour avoir des blancs bien fermes et bien brillants.

Etaler la meringue sur la tarte refroidie soit à l'aide d'une maryse soit à l'aide d'une poche à douille. Passer sous le grill à 200° porte ouverte jusqu'à ce que la meringue soit dorée.


Etape 3bis : réalisation de la meringue bis (version tarte ET mini-tartelettes)

Avantages de cette meringue : très présentable et ferme
Inconvénients : temps de cuisson un peu long et il faut éventuellement la passer au chalumeau pour qu'elle soit bien dorée

Monter les blancs en neige. Lorsqu'ils commencent à être fermes, incorporer le sucre puis la levure. Fouetter à nouveau jusqu'à ce que la neige soit ferme et brillante.

Version tarte : Etaler la meringue sur la tarte refroidie soit à l'aide d'une maryse soit à l'aide d'une poche à douille. Placer au four à 150° pendant environ 20-30 minutes. Il faut que la meringue soit souple mais pas molle :-) Vous pouvez ensuite la passer au chalumeau pour qu'elle ait un aspect doré !

 

Version mini-tartelettes : Mettre la meringue dans une poche à douille (douille cannelée taille 8 dans mon cas) et déposer la meringue sur les tartelettes refroidies en faisant une spirale de l'extérieur vers l'intérieur. Placer au four à 150° pendant environ 15 minutes. La meringue doit être souple mais pas molle et les tartelettes légèrement brunies.


Vous n'avez plus qu'à déguster même c'est tellement joli que cela fait un peu mal au coeur !!

 

tarte citron et mini tartelettes

Rédigé par La Carotte

Publié dans #Sucré

Publié le 16 Mars 2013

Je n'avais pas eu le temps de publier le second type de cupcakes faits la semaine dernière en même temps que ceux vanille-nutella mais je me rattrape aujourd'hui ! Cette fois, glaçage couleur crème et muffins couleur caramel... ce qui ne change pas, c'est qu'ils sont aussi beaux, bons et faciles à préparer :-)


cupcakes cookies1
Ingrédients pour 6 cupcakes :

 

Muffins
- 57,5 g de beurre à température ambiante (pas fondu... oui, je le répète chaque fois !)
- 62,5 g de vergeoise blonde
- 1 oeuf
- 95 g de farine
- 1/2 cuillère à café de levure chimique
- 1 pincée de sel
- 75 ml de lait tiède
- 1 cuillère à café d'extrait de vanille

 

Glaçage
- 1 cuillère à soupe de farine
 - 80 ml de lait
 - 77 g de beurre à température ambiante
- 50 g de vergeoise blonde
- 1/2 cuillère à café d'extrait de vanille
- 6 mini-cookies (j'ai fait ma recette en divisant les proportions et en les faisant petits, pas assez d'ailleurs ! mais on peut aussi les acheter tout prêts)
- décorations


Cette fois, nous commençons par la première étape du glaçage avant de faire les muffins. Dans une casserole, délayer la farine dans le lait et faire chauffer à feu moyen sans cesser de remuer. Le mélange doit frémir légèrement et épaissir. Une fois épaissi, débarrasser dans un cul de poule, couvrir (sans attendre qu'il refroidisse) d'un film transparent et laisser refroidir à température ambiante.

On peut désormais passer aux muffins. Du coup, on fait préchauffer le four à 180°C et on dispose des caissettes dans les empreintes du moule à muffins.

Dans un saladier, mélanger la farine, la levure et le sel. Dans un second saladier, fouetter le beurre mou jusqu'à ce qu'il soit crémeux (je conseille l'utilisation du batteur électrique sauf si vous voulez vous muscler !) puis ajouter la vergeoise. Une fois le mélange bien lisse, ajouter l'oeuf et l'extrait de vanille. Incorporer ensuite petit à petit le mélange farine/levure/sel (du premier saladier) en alternant avec le lait tout en fouettant jusqu'à obtenir une pâte homogène.

Remplir les caissettes aux 3/4 environ et enfourner environ 20 minutes. A la sortie du four, déposer les muffins (toujours dans leurs caissettes, c'est le "mangeur" qui l'enlèvera !) sur une grille et laisser refroidir. 

Pendant ce temps là, fin du glaçage. Dans un saladier, battre le beurre mou au fouet électrique (là encore j'ai opté pour la méthode petits bras!). Une fois le beurre crémeux, ajouter petit à petit la vergeoise puis finir par le contenu du cul de poule (celui à base de farine) et fouetter vivement (à la main cette fois si vous ne voulez pas en mettre partout !!) pendant quelques minutes. Placer le glaçage au réfrigérateur pendant au moins 15 minutes.

Une fois les muffins et le glaçage bien refroidis, mettre le glaçage dans une poche à douille et décorer les cupcakes... la dernière petite touche étant de placer le petit cookie :-) Amusez-vous et régalez-vous !
 

cupcakes cookies2

Rédigé par La Carotte

Publié dans #Sucré

Publié le 10 Mars 2013

En cherchant ce weekend dans tous les livres de cuisine de l'appartement une nouvelle recette de dessert individuel, nous sommes tombés sur un ancien cadeau d'une amie galloise... un livre sur les cupcakes :-) J'ai toujours trouvé que les cupcakes n'avaient rien de fantastique au goût mais je ne peux pas nier que leur aspect est souvent magique ; c'est d'ailleurs pour ça que j'ai commencé à tourner les pages de ce bouquin :-) Poussée par la curiosité (et par un grand gourmand !!), j'ai donc décidé de me lancer ! Le livre étant en anglais et les recettes utilisant des ingrédients pas très Frenchy, j'ai fait appel au site de delicious-cupcakes où j'ai trouvé de véritables merveilles :-) Mon choix s'est porté sur une valeur sure : le Nutella ! Contrairement à ce que j'avais pensé, le goût était là et ils sont partis à une vitesse hallucinante. Beaux, bons et hyper ludiques à préparer... que demander de plus :-)


cupackes vanille nutella2
Ingrédients pour 8 cupcakes :

 

Muffins
 - 140 g de farine
- 1,5 cuillère à café de levure chimique
- 100 g de sucre en poudre
- 1 pincée de sel
- 45 g de beurre à température ambiante (pas fondu hein !)
- 120 ml de lait
- 1 oeuf
- 1/2 cuillère à café d'extrait de vanille

 

Glaçage
- 230 g de sucre glace
 - 75 g de beurre à température ambiante
 - 2 cuillères à soupe de lait
 - 160 g de Nutella
- décorations


Faire préchauffer le four à 170°C.

Disposer des caissettes dans les empreintes du moule à muffins.

Dans un saladier, mélanger la farine, la levure, le sucre et le sel. Ajouter le beurre pommade et sabler le mélange à la main (travailler entre les doigts en vue d'envelopper la farine et le sucre de beurre... en bref, cela doit ressembler à la texture du sable !). Ajouter la moitié du lait (60 ml) et mélanger à l'aide d'une spatule pour obtenir une pâte homogène (le tout reste un peu sec mais le lait doit avoir mouillé toute la pâte).

Dans un verre doseur, mélanger le reste du lait (60 ml) avec l'oeuf préalablement battu puis ajouter l'extrait de vanille (pour ma part, j'ai aussi mis les graines d'une demi gousse de vanille mais ce n'est pas obligatoire). Incorporer cette préparation dans la pâte et mélanger jusqu'à obtenir une pâte homogène et bien lisse.

Remplir les caissettes aux 3/4 environ et enfourner pendant 20 à 25 minutes. A la sortie du four, déposer les muffins (toujours dans leurs caissettes, c'est le "mangeur" qui l'enlèvera !) sur une grille et laisser refroidir. 

Pendant ce temps là, place au glaçage. Dans un saladier, battre le beurre mou (mais pas fondu) au fouet électrique (j'ai tenté à la main mais c'est plutôt difficile alors j'ai tenté la méthode scottish que j'avais apprise pour les muffins à la banane, c'est nickel !). Une fois le beurre crémeux, ajouter le sucre glace. Pas de panique, le mélange est très sec mais c'est normal. Ajouter le lait et mélanger quelques minutes pour obtenir un glaçage bien lisse et crémeux. Incorporer ensuite le Nutella à l'aide d'une spatule (fini le fouet électrique).

Une fois les muffins bien refroidis, mettre le glaçage dans une poche à douille et décorer les cupcakes... c'est là que votre côté artistique entre en jeu ! (ou celui de vos enfants !!). Recouvrir de vermicelles, perles en sucre ou autre élément décoratif et disposer au réfrigérateur jusqu'au moment de servir :-) 
 

cupackes vanille nutella1

Rédigé par La Carotte

Publié dans #Sucré

Publié le 24 Février 2013

Tout à commencé à Noël lorsque nous avons découvert les fameux macarons de Pierre Hermé. C'était la première fois que nous dégustions ces macarons aux parfums originaux et à l'aspect parfait. Puis le phénomène s'est réitéré un mois plus tard lorsque nous en avons reçus en cadeau, il a fallu prendre ça comme un signe ! Du coup, la première occasion de se lancer dans la confection de ces douceurs a été la bonne : l'anniversaire d'une fan du Mogador :-) Alliance du chocolat au lait et du fruit de la passion pour un mélange joliment contrasté... La particularité de la recette de Pierre Hermé est qu'elle utilise une meringue italienne. C'est elle qui permet d'avoir une pâte lisse, souple et brillante pour des macarons croquants à l'extérieur, fondants à l'intérieur, et avec un physique de rêve !!! Le seul petit hic réside dans la nécessité de posséder un thermomètre... j'espère que vous pourrez vous en procurer un si ce n'est pas déjà fait :-)
 

Macarons PH5bis

Ingrédients pour ~30/35 macarons :

Coques
- 150 g de poudre d'amandes (la plus fine possible pour se faciliter la vie !)
- 150 g de sucre glace
- 2 x 55 g = 110 g de blanc d'oeufs "liquéfiés" (= séparés des jaunes et laissés dans le frigo 2 à 6 jours avant)
- 150 g de sucre en poudre
- 37 g d'eau
- colorants alimentaires jaune et rouge (ou orange) 
- cacao amer en poudre 


Ganache Mogador
- 50 g de beurre
- 275 g de chocolat au lait pâtissier (40% de cacao)
- 125 g de jus de fruits de la passion (environ 8 à 10 fruits)
 

Ne pas faire préchauffer le four.


Etape 0 : prérequis

Plusieurs jours avant , séparer les blancs des jaunes et les placer au réfrigérateur dans un cul de poule recouvert d'un film transparent (percé d'un trou ou deux). Les blancs d'oeufs vont se liquéfier et perdre de leur élasticité ce qui permettra une meilleure montée.

Le jour J, sortir les blancs avant de commencer la ganache (ou bien avant) afin qu'ils soient à température ambiante.

Etape 1 : préparation de la ganache
 

Tamiser la chair des fruits de la passion pour obtenir la quantité de jus souhaitée.                 


Découper le beurre en morceaux. Hâcher le chocolat au lait.

Macarons PH1
Une fois les ingrédients préparés, faire fondre doucement le chocolat au bain-marie. Pendant ce temps, mettre le jus de passion dans une casserole et porter à ébullition (couper le feu dès qu'il y'a ébullition). Lorsque le chocolat est à moitié fondu, verser le jus chaud sur le chocolat en 3 fois. Bien mélanger pour avoir une texture homogène. Lorsque le mélange atteint 60°C, sortir le récipient du bain marie et ajouter le beurre en dés. Mélanger jusqu'à ce que la ganache soit lisse.
Verser dans un plat à gratin (le mien faisait environ 18 x 18 cm), coller au contact de la ganache un film transparent et placer au réfrigérateur jusqu'à ce qu'elle devienne crémeuse (pour moi, exactement le temps de confectionner les coques, les faire croûter et les cuire :-) soit 2 à 3h). Macarons PH2

Etape 2 : préparation des coques

Tamiser ensemble le sucre glace et la poudre d'amandes. Ajouter 55 g de blanc d'oeufs liquéfiés et mélanger à l'aide d'une spatule rigide jusqu'à obtenir une sorte de pâte d'amandes assez épaisse. Réserver.

Mélanger l'eau et le sucre en poudre dans une casserole et faire chauffer à feu moyen. Lorsque le thermomètre atteint 114°C, monter les 55 g de blancs restants à pleine vitesse. Dès que le thermomètre indique 118°C, baisser la vitesse du batteur et verser petit à petit le sucre cuit sur le bord du récipient afin d'éviter les projections. Ajouter le colorant tout en continuant de battre les blancs jusqu'à obtenir une meringue italienne très lisse et brillante, tiède au toucher et qui forme un bec d'oiseau sur le doigt.

Incorporer une petite quantité de meringue italienne à la pâte d'amandes à l'aide d'une maryse. Ajouter ensuite le reste en mélangeant soigneusement le fond et les bords pour avoir une préparation homogène à la consistance semi liquide.

Mettre la préparation dans une poche à douille et faire de petits tas sur une plaque de four recouverte de papier sulfurisé (vous pouvez taper légèrement la plaque sur la table afin de faire disparaitre d'éventuelles pointes).
Saupoudrer les coques de cacao et laisser croûter (sécher) à l'air libre pendant 30 min. Les coques sont prêtes à être enfournées lorsqu'elles ne collent plus au doigt en les touchant. Macarons PH3
Il est temps de faire chauffer le four à 150°C !!

Une fois le croûtage terminé, enfourner, en disposant une seconde plaque vide en dessous, pendant 12 min jusqu'à ce que les coques soient cuites. Selon le matériel que vous avez, vous pouvez soit : placer la plaque avec les coques à mi-hauteur et une autre plaque vide (pâtisserie ou lèche-frites) sur le gradin du dessous, ou bien superposer la plaque avec les coques et la plaque vide et les enfourner toutes les deux à mi-hauteur. Les deux plaques permettent la formation de la petite collerette qui apparait environ à mi-cuisson.
Après cuisson, déposer la feuille de papier sulfurisé sur le plan de travail et laisser totalement refroidir les coques avant de les décoller et de les placer sur une grille. Macarons PH4
Etape 3 : montage des macarons

Prendre deux coques de taille identique si possible et déposer de la ganache entre les deux (à l'aide d'une petite cuillère ou d'une poche à douille). Attention, la ganache étant crémeuse mais un peu dure, il faut opérer doucement pour ne pas casser les coques. Pour ma part, je vissais les deux coques dans le sens inverse l'une de l'autre, ça a très bien fonctionné :-)

Déposer les macarons bien à plat et les laisser au réfrigérateur 24h avant de les déguster (si vous y arrivez !). Ce temps d'attente est primordial pour permettre aux parfums de se diffuser et pour obtenir la bonne texture.

Régalez-vous !!
 

Rédigé par La Carotte

Publié dans #Sucré

Publié le 12 Février 2013

J'ai découvert ce plat lors d'un weekend 'retour aux sources' ! Ma maman s'est donc lancée dans la confection du chou farci de sa collègue Marianne malgré mes appréhensions (oui, le chou ne sonne pas très bien à mon oreille...) et je dois dire que j'ai été agréablement surprise :-) En plus d'être bon pour la santé, ce plat est relevé et vraiment bien contrasté. Le dernier petit plus est qu'il peut nourrir une armée, ou bien une petite famille !, pendant plusieurs jours ;-) Bien sur, je vous entends me dire qu'il n'a pas l'air du tout farci ! oui, effectivement, c'est un choix que ma maman a fait et que je fais aussi mais libre à vous de ne pas hâcher le choux et d'enrouler la farce dans les feuilles de chou entières :-)

chou farci
Ingrédients pour 10 personnes :

- 1 chou frisé
- 2 oignons moyens
- 2 gousses d'ail
- 500 g de viande hâchée de boeuf
- 200 g de chair à saucisse
- 1 boite de 240 g de tomates en dés (ou pelées ou en pulpe)
- Piment doux / curcuma
- Thym / laurier (en herbes ou en poudre)
- 2 petites biscottes (ou mie de pain) + lait
- Sel

 

Détailler le chou en lamelles grossières (éviter les feuilles trop vertes) et faire blanchir dans l'eau salée à feu doux pendant 30 minutes environ (le chou doit devenir souple / mou). Pour ceux qui opteraient pour la version farcie, faites blanchir les feuilles entières (là encore, éviter les feuilles trop vertes).


Pendant ce temps, émincer les oignons, presser l'ail et faire blondir le tout dans un peu d'huile l'olive. Lorsque les oignons ont blondi, ajouter la viande hâchée, la chair à saucisse et saler . Une fois la viande cuite, ajouter les tomates en dés puis les épices (à votre convenance, moi, je n'ai mis que du piment doux) et enfin le thym et le laurier.

Faire ramollir les biscottes dans un peu de lait (assez pour que les biscottes aient de quoi boire :-) mais elles ne doivent pas nager !) et incorporer au mélange oignons / viande / tomates pour lier.


Lorsque le chou est blanchi, égoutter légèrement (attention à ne pas trop égoutter au risque que le plat ne soit trop sec. Vous pouvez garder un peu d'eau dans un bol pour remouiller au cas où !) et incorporer avant de laisser mijoter 1 heure.

Servez avec du riz, un délice :-)

Rédigé par La Carotte

Publié dans #Salé

Publié le 27 Janvier 2013

Etant donné que je suis une adepte des recettes accessibles à tous (bah oui, tout le monde n'a pas de balance culinaire ou de cercles à dresser !!), j'ai décidé d'adapter le cheesecake de Ducasse et de le méler à une recette donnée par une amie pour en faire THE recette facile et délicieuse :-)

Ingrédients pour 12 cheesecakes de 6 cm (j'utilise 2 moules à muffins en silicone) :

 

cheesecakefacile

 

Base
- 160 g de speculoos
- 60 g de beurre

 

Appareil au fromage
- 600 g de st Morêt (version familiale !)
- 170 g de sucre semoule
- 45 g de farine
- 3 oeufs
- 2 jaunes d'oeuf
- 45 g de crème fleurette
- Arôme de vanille liquide

 

Coulis de fruits rouges
- coulis de fruits rouges

 

Faire préchauffer le four à 180°C.

 

Etape 1 : réalisation de la base

 

Mixer les speculoos pour obtenir une poudre fine à l'aide d'un robot ou d'un pilon. Ajouter le beurre fondu. Tapisser le fond des empruntes du moule à muffins sur environ 1/2 cm avec le mélange. Bien tasser et faire cuire pendant 10 min (environ le temps qu'il faut pour préparer l'appareil au fromage).

 

 

Etape 2 : confection de l'appareil au fromage

 

Abaisser la chaleur du four à 85°C.

 

Mélanger le St Morêt avec le sucre et la farine jusqu'à obtenir une pâte bien lisse. Ajouter la crème et les oeufs (entiers et jaunes) puis quelques gouttes d'arômes de vanille. Bien mélanger.

 

Verser l'appareil sur le fond de pâte et enfourner à 85°C jusqu'à ce que l'appareil ne tremblote plus lorsque vous "secouez" légèrement la plaque (environ 30 minutes). Le secret est vraiment de ne pas sortir le cheesecake trop tôt (quand il tremblote encore !) mais de ne pas le laisser cuire trop longtemps afin d'avoir une texture bien crémeuse pas trop dure.


Sortir les cheesecakes et les laisser reposer à l'air libre pendant 10-15 minutes avant de les déposer au réfrigérateur au minimum 4h.


Démouler (le démoulage se fait facilement si vous avez utilisé des moules en silicone, sinon, vous pouvez vous aider d'une lame de couteau tiédie). Servir avec un coulis de fruits rouges et quelques fruits frais coupés.

 

 

Vous pouvez aromatiser votre cheesecake au citron ou bien à l'orange ou à l'amande. Pour cela, vous pouvez soit ajouter à l'appareil au fromage l'arôme/zeste/jus que vous souhaitez. Pour des parfums comme le chocolat ou les fruits rouges, préférez un cheesecake nature et un coulis ou une sauce... :-)

 

Régalez-vous :-)

Rédigé par La Carotte

Publié dans #Sucré

Publié le 29 Décembre 2012

Un joyeux Noël et une bonne année à tous ceux qui suivent mon blog. J'ai atteint grâce à vous 451 visites dimanche dernier, un record :-) Merci à tous...

Rédigé par La Carotte

Publié dans #Infos

Publié le 23 Septembre 2012

Encore une recette de financiers allez vous me dire... ben oui !! Il faut dire que ces petites merveilles s'adaptent à tous les goûts :-) Hier, j'ai eu envie d'utiliser pour la première fois la poudre de blanc d'oeufs achetée chez G Detou et la pâte de pistaches que m'avait donnée ma maman, du coup, le choix s'est porté vers les financiers à la pistache... Aucun regret :-)

 
financiers pistache2
 
Ingrédients pour 12 mini-financiers (taille mini-muffins) :

- 2 blancs d'oeufs
- 80 g de poudre d'amandes
- 20 g de farine
- 70 g de sucre glace
- 60 g de beurre
- 1 cuillère à soupe de pâte de pistache (je pense qu'on peut également utiliser 50g des pistaches fraiches hâchées très finement mais je n'ai pas testé)

Faire préchauffer le four à 180°C.

Dans un saladier, mélanger la poudre d'amandes, la farine et le sucre glace (le tout tamisé si vous avez le temps :-s). Ajouter les blancs d'oeufs et mélanger pour obtenir une pâte homogène. Ajouter la pâte de pistache ou les pistaches réduites en poudre (vous pourrez ajuster la quantité en fonction de vos goûts) puis finir en incorporant le beurre fondu et légèrement refroidi. Bien mélanger pour obtenir une pâte lisse (elle est un peu épaisse mais c'est normal).

Verser la préparation dans des empreintes à financiers sur 2/3 à 3/4 de la hauteur.

Enfourner 10 à 15 minutes en surveillant (moi c'était 14 min !). Les financiers doivent être légèrement dorés (pas trop sinon ils seront moins moelleux !)


En plus d'être moelleuses et d'être parfumées à la pistache, vous adorerez la jolie couleur verte du coeur de ces petites gourmandises :-)

Rédigé par La Carotte

Publié dans #Sucré

Publié le 8 Septembre 2012

Aussitôt proposé, aussitôt fait ;-) Après avoir publié la recette des carrés au citron la semaine dernière, ma maman, adepte des orangettes (!!), m'a donné l'idée de faire cette recette à l'orange avec nappage chocolat. J'ai tout de suite été tentée, "challenge accepted". Evidemment, il m'a fallu attendre la première occasion pour tester cette variante... c'était hier, 8 cobayes à ma table, un luxe :-) Résultat plutôt satisfaisant, certains ont parlé de Pim's géants, d'autres, d'orangettes et au final, tout le monde les a trouvés bien bons... pari réussi :-) Merci maman !!

 

carres orange chocolat        
 
Pour un plat rectangulaire de 30 x 20 cm soit 20 à 30 mini "carrés" (en fonction de la taille) :
  
Pâte :
- 125 g de beurre
- 40 g de sucre glace
- 150 g de farine
  
Crème à l'orange :
- 3 œufs
- 150 g de sucre en poudre
- 35 g de farine
- Le zeste de 2 oranges
- 120 ml de jus d'orange (2 oranges devraient suffire)
- 10 ml de jus de citron
- colorant orange (facultatif, pour ma part, j'ai mis 2 gouttes de jaune et 1 de rouge pour bien différencier des carrés au citron !)
  
Nappage chocolat :
- 100 g de chocolat pâtissier
- 100 g de crème fleurette 
 
Faire préchauffer le four à 180°C.
 
Etape 1 : préparation de la pâte
 
Dans un saladier, mélanger le sucre glace et la farine puis sabler avec le beurre ramolli.
 
Après avoir tapissé le moule de papier sulfurisé, verser la pâte et "tasser" pour bien lisser la surface et obtenir une couche de pâte plane (enfin la plus plane possible !). 
Enfourner pendant 15 à 20 minutes. La pâte doit être légèrement dorée.
 
Etape 2 : préparation de la crème à l'orange
 
Dans un saladier, blanchir les oeufs avec le sucre puis ajouter la farine. Mélanger pour obtenir une texture lisse puis ajouter les zestes et enfin les jus d'orange et de citron. Bien mélanger pour obtenir une pâte homogène. La "crème" à l'orange va peut-être vous paraitre très liquide, c'est normal :-)
 
Verser la préparation à l'orange sur la pâte chaude (juste sortie du four) et enfourner à nouveau pour 20 minutes. Le gâteau doit être ferme sous le doigt (pas dur comme du bois hein... mais souple et résistant sous le doigt, on ne s'y enfonce pas !!)

A la sortie du four, laisser refroidir complètement dans le moule. Vous pouvez préparez le nappage pendant ce temps :-) 
       
Etape 3 : préparation du nappage au chocolat
 
Casser le chocolat en carreaux et le placer dans un saladier. Porter la crème à ébullition et la verser sur le chocolat tout en mélangeant avec une spatule. Mélanger jusqu'à ce que les morceaux de chocolat soient entièrement fondus et que la ganache soit bien lisse et brillante. Laisser refroidir légèrement (la ganache ne soit pas redurcir mais simplement tiédir)
 
Verser le nappage sur le gâteau refroidi. Etaler une couche plane et lisse puis disposer au réfrigérateur pour quelques heures avant de découper de petits carrés.

C'est prêt :-)

Rédigé par La Carotte

Publié dans #Sucré